857

La rhinite allergique est une inflammation des muqueuses nasales suite à un contact avec une substance allergène. C’est une maladie fréquente, elle touche jusqu’à 1 personne sur 2, selon l’âge, les régions, la saison, et peut perturber de manière important la qualité de vie… Elle concerne essentiellement les adolescents et les jeunes adultes.

Sa fréquence augmente considérablement au fil du temps, elle double tous les 10 ans.
Elle est aujourd’hui considérée comme une priorité de santé publique(1).

COMMENT SE DÉCLARE-T-ELLE ?

Mécanisme de la rhinite allergique
L’allergie est causée par une réaction anormale et excessive de l’organisme à une substance qu’il considère comme nocive : les allergènes (pollens, acariens, animaux, poussière…). Lorsqu’ils entrent en contact avec les yeux, le nez ou la bouche de la personne allergique, le système immunitaire déclenche une réaction inflammatoire. Cela entraîne une production de substances responsables de l’inflammation, dont l’histamine, qui vont être à l’origine des symptômes de la rhinite allergique(2).

Chez les personnes non allergiques, les allergènes ne sont pas identifiés comme étant nocifs et ne vont pas déclencher de réaction.

Il existe deux types de rhinites allergiques(2) :

  • La rhinite saisonnière ou rhume des foins, est déclenchée par une réaction à un pollen. Elle survient chaque anné à la même saison, suivant le calendrier pollinique, surtout entre les mois d’avril et juin. Elle est très fréquente, débute généralement à l’adolescence et se répètera ensuite tous les ans au moment où le pollen responsable de l’allergie sera le plus présent dans l’air.
  • La rhinite chronique ou perannuelle, est moins fréquente mais se manifeste tout au long de l’année. Elle est souvent déclenchée par des allergènes domestiques : acariens, poussière, animaux, substances chimiques…
  • Les allergènes sont très nombreux. Il existe autant de réactions et de rhinites allergiques que de personnes allergiques.

QUELS SONT LES PRINCIPAUX SYMPTÔMES ?

La rhinite allergique se traduit par(2):

  • Des éternuements qui surviennent très vite après le contact avec l’allergène
  • Un écoulement nasal clair généralement abondant.
  • Une obstruction et une congestion nasale.
  • Des démangeaisons du nez.
  • Des irritations des yeux, de la gorge.

Si vous ressentez ces symptômes pour la première fois, il est conseillé de consulter un médecin ou un allergologue.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES ?

Selon les personnes, la rhinite allergique peut être légère ou sévère et ainsi avoir des conséquences plus ou moins importantes sur la vie quotidienne(3). Ses différents symptômes peuvent perturber le sommeil et être responsables d’une fatigue importante au cours de la journée. Cela peut altérer la vie sociale, la capacité de concentration au travail ou à l’école, et empêcher la pratique d’activité sportive…

Pour votre confort :
Certaines modifications de votre mode de vie vous permettront d’améliorer considérablement votre quotidien :

  • Lorsque vous aurez identifié l’allergène responsable,
    essayez de le supprimer ou d’éviter au maximum d’être en contact avec lui.
  • Des lavages de nez réguliers permettront d’éliminer plus facilement les allergènes
    afin de limiter le contact avec la muqueuse nasale.

(1) Braun JJ et al. Recommandations pour le diagnostic et la prise en charge de la rhinite allergique (épidémiologie
et physiopathologie exclues) – Texte long. Rev Mal Respir 2010;27:S79-105.
(2) Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance. La rhinite et conjonctivite allergiques
de l’adulte Juin 2008.
(3) Moniteur des pharmacies. Formation N°183 – La rhinite allergique, cahier 2 du n°2983 du 11 mai 2013